Partager cette page :

Aurélien Chèbre - Université de Rennes 2 - Laboratoire VIPS2

STAPS (Histoire du sport) - En cours

Les sensibilités à l'effort en course à pied en France (années 1910-1940)

le bel homme

le bel homme

Sujet de thèse : Les sensibilités à l’effort en course à pied en France (années 1910-1940)

Direction : Jean-Nicolas Renaud (MCF-HDR VIPS2) ; Pascale Goetschel (PU, Paris 1)

« J’ai de bonnes sensations » ; « je me sens bien », « je retrouve des sensations »… propos banalisés aujourd’hui tant les références somatiques inondent le quotidien sportif. Ces dernières semblent se conjuguer naturellement au plaisir de la pratique, au développement de la performance, et à la connaissance toujours plus profonde de soi. Pourtant, derrière cette intuition se cache une construction historique dans les manières de percevoir et d’interpréter les signaux corporels à l’effort. Mon travail de recherche vise ainsi à appréhender le rôle des sensations, des émotions et des sentiments dans la pratique et le spectacle de la course à pied en France, entre 1910 et 1940. Il s’agit plus spécifiquement de comprendre comment s'opère la construction d'une valorisation des affects dans l'organisation, l'expérience et la perception de l’effort athlétique au début du 20ème siècle.


Thématique(s)
Diffusion des savoirs, Recherche - Valorisation, Vie étudiante

Mise à jour le 13 mai 2020