Partager cette page :

Manon Eluère - Doctorante Université Rennes 2

STAPS - Psychologie - En cours

BreqRpz

BreqRpz

Dans leur recherche de la performance, les équipes sportives professionnelles sont de plus en plus multiculturelles (Andreff, 2009). Alors que certains chercheurs mettent en garde « le monde du sport de haut niveau » contre cette tendance consistant à rechercher les meilleurs talents à travers le monde sans se soucier des dommages potentiels sur la cohésion globale de l’équipe (Gueguen, 2011), d’autres, au contraire, font le choix de reconnaitre les bénéfices de la diversité, les plus favorables pour exploiter son potentiel (Roberge & van Dick, 2010).

Mais les résultats des travaux montrent la complexité de ce concept, car s’il impacte sur les processus de groupe, le bien-êtreet la performance des individus (Stahl, Maznevski, Voigt, & Jonsen, 2010), il est aussi bien associé à des effets positifs (e.g., créativité) que négatifs (e.g., conflits). Paradoxalement, si les acteurs du sport professionnel misent sur la diversité culturelle pour produire des résultats sportifs, les effets de ce concept en contexte sportif sont encore méconnus (Gueguen, 2011) et peu exploités dans le management d’équipe. L’objectif central de ce travail doctoral sera donc de comprendre les mécanismes socio-cognitifs par lesquels la diversité culturelle agit sur les processus groupaux, le bien-être individuel et la performance sportive.

Pour répondre aux différents objectifs, les études porteront sur des équipes sportives de haut niveau en France et à l’étranger (e.g., Canada, Australie), et caractérisées par différents types de diversités culturelles. Selon les questions de recherche, nous emploierons des méthodes qualitatives(i.e., entretiens, ethnographie, auto-ethnographie, observation) ou des méthodes quantitatives (i.e., analyses multivariées). Le croisement de données récoltées par rapport à différents types de diversités et dans différentes cultures (e.g., France ; Canada; Australie) permettra d’apprécier le poids respectif, selon les paramètres (i.e.,Culture ; type de diversité), des processus socio-cognitifs dans les relations entre la diversité culturelle et le fonctionnement groupal.

Enfin, le recueil de certaines données pourra s’inscrire dans une perspective longitudinale, à l’échelle d’une saison sportive, pour mieux saisir les effets de la diversité culturelle à différents moments de la vie d’une équipe sportive. Au-delà d’un important travail de conceptualisation et de théorisation pour clarifier le concept même de diversité culturelle, ce travail permettra de réelles applications pratiques dans le domaine du sport de haut niveau pour le management d’équipe. Plus encore, alors que de manière générale nos sociétés se diversifient, en France ou ailleurs, les résultats de cette thèse devraient être transférables aux domaines académiques ou encore à celui des organisations.

A plus long terme, ce travail pourrait permettre une meilleure connaissance et gestion de la diversité culturelle afin de réduire les inégalités et favoriser une certaine justice sociale dans les environnements particulièrement multiculturels.
Thématique(s)
Recherche - Valorisation, Formation, Vie étudiante

Mise à jour le 7 janvier 2019