Partager cette page :

Willy Hugedet - Doctorant à l'Université de Franche-Comté

STAPS (Histoire) - En cours

Willy Hugedet

Willy Hugedet

Pierre Parlebas et les conduites motrices : son parcours, son œuvre et son héritage

Cette thèse porte sur une analyse historique de l’œuvre de Pierre Parlebas (1934-), éducateur porteur du courant de la conduite motrice. Bien qu’invoqué par de nombreux travaux dans le champ des Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS), l’itinéraire de ce professeur d’éducation physique a finalement peu été appréhendé dans toute sa complexité. Quasiment absent des recherches en histoire de l’éducation, ce pédagogue fut pourtant engagé dans de nombreuses sphères telles que l’enseignement public primaire, l’enseignement public secondaire, l’éducation populaire, l’enseignement universitaire, la recherche internationale, ou encore la municipalité de la ville de Vanves. De l’École normale d’instituteurs à l’Université de Paris V, en passant par le Centre Régional d’Éducation Physique et Sportive (CREPS), les Écoles Normales Supérieures d’Éducation Physique et Sportive (ENSEPS), l’Institut National du Sport (INS), l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP), et les Centres d’Entraînement aux Méthodes Actives (CEMÉA), sa trajectoire scolaire et professionnelle permet de questionner le rôle d’un certain nombre d’institutions dans la genèse d’une conception singulière de l’éducation corporelle, mais aussi dans la constitution d’un champ scientifique identifié. Chercheur pionnier, il participe en effet pleinement de la mutation des rapports entre sciences et éducation.

Homme aux multiples facettes, les processus qui expliquent ses divers engagements demeurent méconnus. L’enjeu principal consiste à interroger la figure du biographé dans ses contradictions, ses cités diverses d’appartenance (Dosse, 2010). Le premier objectif de cette thèse est ainsi de porter un éclairage sur le parcours de vie de Pierre Parlebas. D’autre part, le vanvéen est prolifique en termes de réflexions et de publications portant sur les conduites motrices. La démarche de l’éducateur, caractérisée par un fort ancrage scientifique, se trouve « créatrice et productrice de connaissances nouvelles » (Collinet, 2000). C’est pourquoi l’analyse de l’œuvre, tant pédagogique que scientifique, constitue un second objectif de la thèse. Enfin, l’approche problématisée de Pierre Parlebas s’est révélée féconde pour la postérité. La praxéologie motrice est pratiquée par des continuateurs, et se développe à l’étranger. Un troisième objectif de cette thèse revient alors à mieux connaître, comprendre et expliquer la cristallisation de la démarche parlebasienne dans le champ des STAPS.

 

Mots clés : Histoire, éducation physique, Pierre Parlebas, biographie, Innovation, Éducation nouvelle.


Thématique(s)
Formation, Vie étudiante

Mise à jour le 22 janvier 2018